4 moyens naturels de réduire l’inflammation chronique

Améliorez votre santé en réduisant l’inflammation chronique dans votre corps par ces 4 moyens naturels.

L’inflammation joue un rôle crucial dans le système de défense de votre corps. Suite à une blessure ou une infection, votre corps libère diverses substances destinées à l’aider à guérir les tissus blessés ou à attaquer les envahisseurs étrangers. Mais l’inflammation n’aide pas toujours votre corps. Parfois, votre corps attaque ses propres cellules, provoquant des maladies auto-immunes comme l’arthrite et la colite ulcéreuse.

L’inflammation peut également être la raison pour laquelle certaines personnes souffrent d’infections COVID-19 asymptomatiques ou légères. Alors que d’autres présentent des cas plus graves. Pour vous aider à rester en aussi bonne santé que possible, voici comment vous pouvez vous protéger contre les inflammations dangereuses.

1 Donner la priorité aux antioxydants

Commencez votre matinée avec une tasse d’antioxydants. Les antioxydants sont des substances naturelles qui peuvent aider à retarder ou à prévenir les dommages cellulaires. Certains aliments, notamment les fruits comme les fraises, les myrtilles et les framboises, sont naturellement riches en antioxydants. En raison de leur forte teneur en antioxydants, les baies ont de puissants effets anti-inflammatoires pour le cœur et le cerveau. Les myrtilles contiennent également de la quercétine, un flavonoïde, qui est si puissant qu’il a été lié à la lutte contre le cancer.

2 Ajoutez un peu de curcuma

Le curcuma est la source principale d’un polyphénol, la curcumine, un agent anti-inflammatoire majeur. Environ 2 cuillères à café de curcumine par jour est une bonne dose de bien-être pour éloigner l’inflammation et favoriser la santé de l’intestin.

Bien sûr, vous n’avez pas besoin de la manger à la cuillère. Vous pouvez prendre des suppléments de curcuma ou simplement l’ajouter à votre alimentation. Essayez de faire des légumes avec un peu d’huile d’olive et du curcuma. Vous pouvez également ajouter du gingembre en poudre pour donner un petit coup de fouet.

3 S’éloigner du sucre

Si vous essayez de réduire l’inflammation, commencez par réduire votre consommation de sucre. Nous sommes loin des recommandations de santé en matière de sucre. Nous consommons plus trois fois plus que les 6 cuillères à café recommandées par jour.

Il peut être difficile de renoncer au sucre si vous êtes habitué aux en-cas sucrés. Essayez plutôt de vous sevrer en échangeant des bonbons ou des boissons sucrées avec un sac d’amandes et trois morceaux de chocolat noir. Puis, une semaine plus tard, prenez vos amandes avec deux carrés de chocolat, puis un carré la semaine suivante. Le chocolat noir est un en-cas bon pour le cœur. Il est donc normal de continuer à en manger un ou deux morceaux avec modération.

4 Ajouter un supplément de vitamine D

La vitamine D est un nutriment essentiel qui contribue à la solidité de vos os. Votre corps fabrique sa propre vitamine D par un processus qui convertit la lumière du soleil en calciférol, une forme active de la vitamine. L’ajout d’un supplément de vitamine D à votre routine peut s’avérer utile. En effet, cette vitamine ne se trouve pas dans de nombreux aliments et il peut être difficile d’en produire suffisamment pendant les mois sombres de l’hiver (ou lorsque vous êtes en quarantaine à l’intérieur).
La plupart d’entre nous ne sont pas exposés à suffisamment de lumière solaire. Environ 80% de notre population est déficiente ou insuffisante ».

Consommer entre 1 000 et 4 000 UI de vitamine D par jour. Et recherchez des suppléments qui contiennent de la vitamine D3. La seule forme active de la vitamine D est la vitamine D3. De nombreuses vitamines et prescriptions de vitamine D contiennent de la vitamine D2 – qui n’est pas biologiquement active. »

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide