4 façons de ne pas laisser l’âge peser sur votre vie

La vie vous lancera sans cesse des défis, mais vous pouvez rebondir à tout âge. Voici quatre stratégies pour renforcer votre joie de vivre à tout âge.

Plus vous vivez longtemps, plus vous êtes susceptible de vivre des événements importants et stressants. Un membre de la famille vieillissant qui a besoin de soins. Le décès d’un être cher. Un revers financier. Chaque année apporte de nouveaux défis.
Les bonnes nouvelles : La résilience (ou la capacité à rebondir et à s’adapter) ne dépend pas de l’âge, des revenus ou des capacités physiques. Et ce n’est pas quelque chose que l’on acquiert à la naissance, avec ou sans. Vous pouvez construire vos réserves de résilience avec vos habitudes quotidiennes, à tout âge.

Le fait de travailler à la résilience en vieillissant est lié à des taux plus faibles de dépression et de mortalité. De plus, les personnes qui obtiennent un score élevé en matière de résilience ont tendance à être plus actives physiquement et à avoir une vie sociale plus intense.

Essayez ces tactiques scientifiques pour continuer à rebondir à mesure que les anniversaires approchent.

1. Passer du temps avec les autres

Une vie sociale active est associée à un rebondissement plus rapide face au stress. Elle est également liée à une vie plus longue et à un plus grand sentiment de bien-être. Alors, comment tirer parti des avantages d’une bonne vie sociale ?
Tout d’abord, concentrez-vous sur les personnes qui comptent le plus pour vous. La qualité l’emporte sur la quantité. Alors, faites appel à vos soutiens de santé, votre famille et vos amis les plus proches, de façon régulière. Ensuite, élargissez votre univers social. Les groupes confessionnels, les organisations de bénévoles et les groupes de loisirs sont autant de moyens de nouer de nouvelles relations.

2. Célébrez votre anniversaire, pour de vrai !

Les messages négatifs sur le vieillissement ne sont pas difficiles à trouver. Et cette négativité peut avoir des conséquences néfastes.
Des recherches montrent que les personnes âgées qui ont une vision négative du vieillissement ont tendance à avoir des fonctions cognitives plus faibles et un risque plus élevé de démence. La bonne nouvelle, c’est que le contraire est également vrai :

Sentiments positifs sur l’âge = meilleures fonctions cérébrales et risque de démence plus faible. Pourquoi ? Probablement parce que votre attitude à l’égard du vieillissement influe sur votre niveau de stress.
Si vous ne sautez pas de joie à votre anniversaire, ce n’est pas grave. Si vous pensez « La vie est dure », changez vos pensées en « La vie est dure et je continue à éprouver de la joie ». Ou bien connaissez-vous quelqu’un qui fait paraître le vieillissement facile, amusant ou digne ? Que vous dirait cette personne à propos de la négativité de votre anniversaire ?
Avec de la pratique, les pensées positives peuvent commencer à se fixer. Et ce nouveau regard peut vous aider à rebondir plus vite face à ce que la vie vous lance.

3. Construire un cerveau musclé avec de l’exercice

Vous êtes probablement conscient des bienfaits de l’exercice sur votre corps : il réduit le risque de crise cardiaque, de nombreux types de cancer et de blessures liées à l’âge.
Mais saviez-vous qu’un exercice régulier renforce votre cerveau tout comme votre corps ? Bien que la taille du cerveau diminue avec l’âge, des recherches ont montré que l’exercice peut en fait aider à inverser cette tendance, et vous pouvez commencer à tout moment.
Une étude a montré que l’activité physique aidait les participants à augmenter de façon mesurable la taille de l’hippocampe, la partie du cerveau qui vous permet de créer et de stocker des souvenirs. Dans une autre étude, des personnes âgées souffrant de troubles cognitifs légers qui soulevaient des poids deux à trois fois par semaine ont amélioré leur tonus musculaire et leurs fonctions cognitives. Et il n’en faut pas trop : Le simple fait de marcher d’un bon pas pendant 30 à 60 minutes, trois à cinq fois par semaine, a contribué à des améliorations cérébrales mesurables.

4. Pratiquer la gratitude

Quand le stress frappe, il est difficile de se sentir reconnaissant. Mais les personnes qui pratiquent la gratitude ont tendance à avoir moins de symptômes de dépression et des sentiments globalement plus positifs. C’est le carburant dont vous avez besoin pour recadrer une mauvaise situation et aller de l’avant, au lieu de vous enliser dans la négativité.
Essayez un journal de la gratitude. Prendre le temps d’écrire ce pour quoi vous êtes reconnaissant chaque jour peut faire en sorte que la pensée positive vienne plus naturellement.

En prime, transmettez ce sentiment de bonheur aux autres en pratiquant de petits actes de gentillesse. Vous exprimez ainsi votre propre gratitude et la faites suivre.