4 conseils pour gérer son stress lié à l’épidémie de COVID-19

La maladie à coronavirus Covid-19 suscite dans le monde autant la peur, l’inquiétude que la colère ou la tristesse. Il est ainsi normal de se sentir stressé ou d’être confus dans un moment difficile qui n’en finit pas. Le stress monte particulièrement si vous ou vos proches souffrez actuellement du Covid-19 avec des symptômes typiques. Voici quelques recommandations relayées par l’OMS qui pourraient vous aider à faire face au stress pouvant être provoqué par cette maladie.

Gérer son stress lié à la pandémie

1. Restez en contact avec vos proches

Pour retrouver un peu de réconfort et de soutien, n’hésitez pas à partager vos confusions et vos émotions avec les gens qui vous sont proches. En cas d’isolement, appelez les membres de votre famille ou vos amis pour briser la solitude et la détresse face à la maladie. Essayez autant que possible d’entretenir un minimum de contact social, même par e-mail, chat ou autres supports avec une personne en qui vous avez confiance et qui peut vous comprendre.

2. Adoptez un mode de vie sain

Conservez une bonne habitude alimentaire, dormez suffisamment et faites de l’exercice. Essayez de bouger et de trouver différentes occupations qui vous obligent à rester en mouvement. La banane, le chocolat, la pomme, les céréales, la cannelle, l’orange ou le miel sont des aliments qui peuvent vous aider à lutter contre la fatigue et le stress. Si le café vous stresse, mieux vaut l’éviter. Dans ces moments de crise, il faut rechercher le calme. N’oubliez pas non plus qu’une saine alimentation augmente votre immunité, forcément utile pour lutter éventuellement contre le virus du Covid-19.

3 Ne vous noyez pas dans l’alcool et le tabac

Malgré les différentes émotions qui peuvent vous submerger, essayez d’en parler avec votre famille et vos proches. Ne tombez pas dans le piège du tabac, de l’alcool ou des produits stupéfiants pour essayer de surmonter votre tristesse, votre colère ou votre stress. Si vous êtes en détresse psychologique ou physique, prenez contact avec un professionnel de la santé ou avec un conseiller, sollicitez de l’aide, car vous n’êtes pas seul(e).

4. Suivez l’actualité, mais évitez la surexposition aux médias

Même si les nouvelles peuvent vous perturber, restez informé. Documentez-vous sur les différents risques auxquels vous êtes exposés ainsi que les différentes manières de vous protéger ou de protéger votre famille. Privilégiez cependant les sources d’informations fiables pour éviter les paniques inutiles et les informations erronées.

Attention, s’informer ne signifie pas non plus rester en permanence devant la télé ou à écouter les nouvelles. Pour apaiser vos inquiétudes, évitez de suivre les reportages ou les médias qui ont tendance à vous agiter et limitez votre temps d’exposition aux médias. Ce conseil est très important, car regarder par exemple toute la journée des médias permanents augmente votre niveau de stress. Ce qui par définition diminue votre immunité naturelle, un vrai paradoxe. Limitez peut-être à max. 1 heure par jour d’informations à ce sujet, par ex. 30 min. le matin et 30 min. le soir.