3 stratégies pour mieux gérer la douleur au quotidien

La douleur affecte tous les aspects de votre vie. Elle peut remettre en question ou modifier les activités que vous choisissez de faire, vos pensées et même votre sommeil. En effet, en plus de votre inconfort physique, la douleur peut affecter votre santé mentale et émotionnelle. Très simplement en augmentant votre stress et votre frustration, en sapant votre motivation et votre niveau d’activité et en contribuant à la fatigue.

En retour, votre vie quotidienne joue un rôle clé dans la gestion de la douleur. En fait, vous pouvez apporter plusieurs changements positifs à votre mode de vie pour vous aider à gérer votre douleur. Deux points de départ consistent à adopter une alimentation saine et à maintenir un poids santé. Les suggestions suivantes sont d’autres choses que vous pouvez faire chaque jour pour être en meilleure santé et plus à l’aise.

Réduire le stress

La douleur et le stress se nourrissent l’un l’autre. La douleur est une source de stress. Et lorsque vous ressentez un stress, vous pouvez réagir de manière à augmenter votre douleur, par exemple en contractant vos muscles et en grinçant des dents. Vous pouvez prévenir ce cycle en gérant mieux votre stress.

Commencez par reconnaître vos déclencheurs de stress. Notez les causes de votre stress, en tenant compte de chaque aspect de votre vie, notamment le travail, les relations, la maison, les mauvaises habitudes de santé,le perfectionnisme ou la pensée négative. Ensuite, examinez attentivement la liste et réfléchissez aux moyens de minimiser, voire d’éliminer, ces éléments déclencheurs. Par exemple, si vous vous sentez pressé lorsque vous vous préparez à aller travailler le matin, réfléchissez à la façon dont vous pourriez mieux vous préparer la veille au soir pour que la matinée se passe plus facilement. Ou si vous êtes stressé parce que vous avez trop d’obligations dans votre emploi du temps, décidez lesquelles vous pouvez supprimer. Apprenez à dire non.

La pratique des techniques de relaxation vous aide également à mieux gérer votre stress. Les exercices de respiration, la relaxation musculaire progressive, la méditation et la pleine conscience sont quelques-unes des techniques qui peuvent vous aider à vous centrer et à aborder votre journée à partir d’un état d’esprit plus calme, plus équilibré et moins stressant.

Les bénéfices de l’activité physique sur la douleur

Il y a de nombreuses raisons de faire de l’exercice. Mais lorsque vous luttez contre la douleur, l’une des meilleures raisons est le soulagement. L’exercice aérobique ou « cardio », qui utilise vos grands groupes de muscles et augmente votre rythme cardiaque, libère des endorphines, les substances chimiques qui procurent un sentiment de bien-être et qui agissent comme des analgésiques naturels. Quelle quantité d’exercice suffit pour faire la différence ? Les recherches suggèrent que 30 à 45 minutes d’exercices aérobies de faible intensité (comme la marche rapide) cinq ou six jours par semaine aura les meilleurs effets. Même quatre jours d’exercice par semaine auront un certain effet.

Toutefois, avant de commencer un nouveau programme d’exercice, consultez votre médecin si vous avez plus de 40 ans, si vous êtes sédentaire, si vous présentez des facteurs de risque de maladie coronarienne ou si vous avez des problèmes de santé chroniques. Si vous souffrez d’une blessure, d’une opération récente, d’un handicap physique ou d’une maladie chronique telle que l’ostéoporose, il est préférable de consulter un kinésithérapeute pour vous assurer que vous pouvez faire de l’exercice en toute sécurité et éviter de vous blesser.

Veillez à dormir assez

La douleur, et certains médicaments liés à la douleur, peuvent perturber le sommeil. Vous pouvez avoir du mal à vous endormir ou vous réveiller pendant la nuit. À l’opposé, certains médicaments antidouleur peuvent provoquer de la fatigue et vous donner envie de dormir toute la journée. Pourtant, il est important de dormir suffisamment car le sommeil vous aide à faire face à la douleur en stimulant votre niveau d’énergie et votre humeur.

Comment pouvez-vous mieux dormir, malgré votre douleur ? Voici quelques conseils:

– Soyez stratégique en ce qui concerne les médicaments. Si vous prenez des médicaments, demandez à votre professionnel de la santé quel est le bon moment pour les prendre. Prenez un médicament qui provoque de la somnolence le soir avant de vous coucher. Et si vos médicaments comprennent des stimulants, qui peuvent vous tenir éveillé, prenez-les plus tôt dans la journée.

– Pratiquez la relaxation. Asseyez-vous tranquillement, lisez, écrivez dans un journal ou écoutez de la musique apaisante en vous préparant à dormir.

– Dormez selon un horaire précis. Des heures de sommeil régulières peuvent vous aider à dormir. Allez au lit et réveillez-vous à peu près à la même heure chaque jour.

– N’essayez pas de forcer le sommeil. Si vous vous réveillez et ne pouvez pas vous rendormir, essayez de lire ou d’écrire dans un journal jusqu’à ce que vous vous renndormiez.

– Faites attention à ce que vous mangez et à ce que vous buvez. Des repas trop lourds avant le coucher peuvent vous empêcher de dormir ou vous réveiller au milieu de la nuit. La caféine, l’alcool et la nicotine peuvent également perturber le sommeil.

– Préparez-vous à réussir. Adoptez une bonne hygiène de sommeil : Fermez les rideaux et la porte de votre chambre, utilisez une literie confortable, maintenez la température de la pièce fraîche et placez votre horloge à un endroit où vous ne pouvez pas la voir.

– Planifiez à l’avance. Soyez physiquement actif pendant la journée pour vous aider à dormir plus profondément la nuit. Évitez les siestes ou limitez-les à 30 minutes pendant la journée.