15 minutes d’activité physique réduit inflammation et douleur en stimulant le microbiote

Une nouvelles étude montre que l'exercice physique stimule les microbes de nos intestins et réduire inflammation et douleur

De nouvelles recherches montrent que l’exercice physique peut stimuler les microbes de nos intestins. Ces microbes peuvent produire des substances qui soulagent la douleur et l’inflammation, appelées endocannabinoïdes. Une nouvelle étude montre que l’exercice physique peut augmenter la production de substances semblables au cannabis, qui réduisent l’inflammation et pourraient potentiellement aider à prévenir des maladies comme l’arthrite, les maladies cardiaques et même le cancer.

L’étude, publiée dans la revue Gut Microbes, a révélé que les personnes souffrant d’arthrite présentaient non seulement une réduction de la douleur, mais aussi une diminution des niveaux de marqueurs inflammatoires appelés cytokines et une augmentation des niveaux d’endocannabinoïdes, qui sont des substances naturellement produites par les microbes intestinaux de nos microbiomes. Le microbiome joue un rôle clé dans de nombreuses fonctions corporelles, comme la digestion et le système immunitaire.

15 minutes d’exercice par jour pour un soulagement significatif de la douleur

Pour l’étude, une équipe de recherche de la faculté de médecine de l’université de Nottingham, au Royaume-Uni, a recruté 78 personnes souffrant d’arthrite du genou. Trente-huit participants ont effectué 15 minutes d’exercices de renforcement musculaire chaque jour pendant 6 semaines, tandis que les 40 autres n’ont rien fait. Les chercheurs ont constaté que les personnes qui faisaient de l’exercice non seulement réduisaient leur douleur, mais avaient également une plus grande quantité d’un type de microbe dans leurs intestins qui produit des substances anti-inflammatoires. Les participants présentaient également des niveaux plus faibles de cytokines (un indicateur d’inflammation) et des niveaux plus élevés d’endocannabinoïdes.

Selon les chercheurs, au moins un tiers de l’effet anti-inflammatoire du microbiome intestinal était dû à l’augmentation des endocannabinoïdes. Les endocannabinoïdes sont des neurotransmetteurs naturels produits par l’organisme. Ces substances sont « liées » à diverses fonctions et influencent des éléments tels que l’humeur, l’énergie, la mémoire, l’appétit et les niveaux de douleur.

Réduire l’inflammation naturellement avec les molécules du corps

Les résultats de cette étude sont nouveaux car les chercheurs ont peut-être trouvé un lien clé entre la façon dont les substances produites par les microbes intestinaux interagissent avec les substances produites par notre propre corps qui nous disent comment l’exercice physique réduit l’inflammation. Les résultats de cette étude soulignent que les interventions sur le mode de vie, comme l’exercice, peuvent influencer la production d’endocannabinoïdes. Il s’agit d’une découverte opportune, surtout à une époque où l’on s’intéresse de plus en plus à l’utilisation du cannabidiol et d’autres suppléments connexes pour réduire les niveaux d’inflammation. L’étude des moyens de réduire l’inflammation dans l’organisme pourrait être essentielle pour améliorer de nombreux systèmes de santé.

L’inflammation est un élément naturel du mécanisme de défense de l’organisme. Mais lorsque l’inflammation devient chronique, elle peut entraîner des maladies et des handicaps. Les effets de l’inflammation chronique peuvent entraîner des troubles tels que la fatigue, la douleur, les troubles de l’humeur, ainsi que des perturbations du système gastro-intestinal et immunitaire. Or, le microbiome joue un rôle essentiel dans la formation et le développement des principaux composants de notre système immunitaire inné et adaptatif. En outre, le microbiome peut fabriquer certaines vitamines et certains acides aminés, notamment les vitamines B et la vitamine K.Cependant, il s’agit d’un système délicat. Ce que nous mettons dans notre corps peut facilement le perturber.

Les antibiotiques par exemple sont très perturbateurs pour le microbiome et sa fonction. En outre, l’alcool, le tabac, le stress, le manque de sommeil, l’absence d’exercice physique et le manque de fibres et de prébiotiques dans l’alimentation perturbent tous le microbiome.

L’exercice a également stimulé les endorphines, l’antidouleur inné du corps. L’exercice aérobique régulier peut conduire à une amélioration de la perception de la douleur, en particulier dans les états de douleur chronique. Cela provient de la libération de neurotransmetteurs appelés endorphines pendant l’exercice.

A retenir

De nouvelles recherches montrent que l’exercice physique peut stimuler les microbes de nos intestins qui produisent des substances antidouleur et anti-inflammatoire appelées endocannabinoïdes. Les experts affirment que lorsque l’inflammation devient chronique, elle peut entraîner de nombreux problèmes de santé graves. Ils ajoutent que, même si l’exercice peut être bénéfique pour l’organisme à bien des égards, il est important de consulter votre médecin avant de commencer un programme d’exercices, en particulier après une blessure récente ou si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire.

Source

The anti-inflammatory effect of bacterial short chain fatty acids is partially mediated by endocannabinoids

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -