Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

11 faits surprenants sur vos selles et votre santé

Saviez-vous que l'odeur, la consistance et même la couleur de vos selles peuvent révéler des problèmes de santé sous-jacents ?

Marie Desange

Les selles sont souvent considérées comme un sujet tabou, mais elles peuvent fournir des informations importantes sur votre santé. Saviez-vous que l’odeur, la consistance et même la couleur de vos selles peuvent révéler des problèmes de santé sous-jacents ? Voici 11 faits surprenants sur les selles et leur lien avec votre santé.

1. L’odeur des selles peut être un signe d’infection

Il n’est pas surprenant que les selles ne sentent pas bon. Cependant, des selles particulièrement malodorantes peuvent souvent être le signe d’une infection.  Les selles qui sentent très mauvais peuvent être le résultat d’une infection causée par des parasites souvent ingérés lors de baignades dans des eaux non traitées telles que des sources, des rivières ou des lacs. De plus, une odeur fétide des selles pourrait également indiquer une affection digestive plus grave telle que la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn ou la maladie cœliaque.

2. La régularité est importante pour les mouvements intestinaux

Avez-vous l’habitude d’aller à la salle de bain à la même heure chaque matin, ou pouvez-vous passer des jours sans avoir besoin d’aller à la selle ? Selon les experts, il est normal d’avoir entre trois mouvements intestinaux par jour et trois par semaine. L’important est d’être régulier par rapport à votre propre routine. Un changement important dans la fréquence des selles peut être dû à un changement de régime alimentaire, ce qui explique pourquoi de nombreuses personnes constatent une diminution de la régularité pendant les week-ends ou les vacances, où elles peuvent consommer moins de fibres ou faire moins d’exercice, deux facteurs importants pour une digestion saine. D’autres facteurs qui peuvent affecter la fréquence des selles, qu’il s’agisse d’une diminution ou d’une augmentation, sont les troubles gastro-intestinaux, une thyroïde peu active ou le cancer du côlon.

3. La consistance des selles peut révéler des problèmes de digestion

La consistance des selles est également un indicateur important de la santé digestive. Des selles molles ou liquides peuvent être le résultat d’une digestion trop rapide dans le gros intestin, où une grande partie de l’eau est normalement absorbée. À l’inverse, la constipation se produit lorsque les selles mettent trop de temps à passer. Les selles flottantes peuvent être le signe d’une teneur élevée en matières grasses, ce qui peut indiquer une malabsorption des graisses et d’autres nutriments. Cela peut également être un signe de maladie cœliaque ou de pancréatite chronique.

4. Les flatulences font partie intégrante de la santé digestive

Les flatulences peuvent être gênantes, mais elles sont tout à fait normales et le résultat de bactéries inoffensives qui décomposent les aliments dans le gros intestin. Votre colon est rempli de bactéries qui libèrent du gaz lorsqu’elles digèrent les aliments que vous mangez. Votre corps en absorbe une partie dans le sang, que vous expirez par les poumons, et expulse le reste par l’autre extrémité. Il est normal de libérer du gaz entre 10 et 18 fois par jour.

5. Les transplantations de selles peuvent traiter certaines infections

Les transplantations de microbiote fécal sont réelles et elles fonctionnent. Des recherches ont montré qu’une transplantation fécale, dans laquelle les selles d’une personne en bonne santé sont placées dans le côlon d’une personne infectée, est un traitement efficace contre l’infection bactérienne à Clostridium difficile (C. difficile). Les milliards de bonnes bactéries présentes dans les selles d’une personne en bonne santé peuvent coloniser le tractus digestif d’une autre personne et traiter les infections qui n’ont pas bien répondu aux autres traitements, y compris les antibiotiques et les probiotiques.

6. Passer trop de temps aux toilettes peut causer des hémorroïdes

Rester trop longtemps assis sur les toilettes peut contribuer au développement d’hémorroïdes, qui sont des vaisseaux sanguins gonflés dans et autour de l’anus. Plus vous restez dans la salle de bain en essayant d’aller à la selle, plus vous mettez de pression et de stress sur votre région anale. Rester assis trop longtemps sur les toilettes peut également restreindre la circulation sanguine autour de la zone anale, ce qui peut aggraver les hémorroïdes. Une alimentation pauvre en fibres est souvent à blâmer pour la constipation et les selles dures.

7. Votre téléphone portable pourrait être couvert de matières fécales

Lavez-vous bien les mains après avoir utilisé les toilettes, sinon les matières fécales pourraient vous suivre. Des chercheurs britanniques ont découvert qu’un téléphone portable sur six était contaminé par des matières fécales, ce qui peut propager des bactéries E. coli, après avoir collecté près de 400 échantillons dans 12 villes différentes. Étant donné que les téléphones portables nous accompagnent partout, notamment dans des endroits où nous mangeons, comme les comptoirs de cuisine, les tables de restaurant et les bureaux, entre autres, les bactéries E. coli détectées sur les téléphones pourraient jouer un rôle dans la propagation des maladies.

8. La forme et la couleur des selles peuvent indiquer des problèmes de santé

La forme et la couleur des selles peuvent également fournir des informations sur votre santé. Par exemple, des selles noires et goudronneuses peuvent indiquer la présence de sang digéré, ce qui peut être le signe de saignements dans l’estomac ou les intestins. D’autre part, des selles pâles peuvent indiquer un problème de foie ou de vésicule biliaire. Il est important de prêter attention à ces signes et de consulter un professionnel de la santé si vous remarquez des changements importants dans la forme ou la couleur de vos selles.

9. Les selles peuvent être utilisées pour diagnostiquer des maladies

Les selles peuvent également être utilisées pour diagnostiquer certaines maladies. Par exemple, un test de sang occulte dans les selles peut détecter la présence de sang invisible à l’œil nu, ce qui peut être un signe précoce de cancer colorectal. De plus, des tests de selles peuvent être utilisés pour détecter des infections bactériennes ou parasitaires, telles que le C. difficile ou les parasites.

10. Les selles peuvent varier en fonction de l’alimentation

Il est important de noter que les selles peuvent varier en fonction de votre alimentation. Par exemple, une consommation élevée de fibres peut entraîner des selles plus volumineuses et plus molles, tandis qu’une alimentation pauvre en fibres peut entraîner des selles plus petites et plus dures. De même, la consommation de certains aliments, tels que les betteraves ou les colorants alimentaires, peut temporairement changer la couleur de vos selles. Il est donc essentiel de prendre en compte votre régime alimentaire lors de l’analyse de vos selles.

11. Parlez à votre médecin si vous avez des inquiétudes

Si vous avez des inquiétudes concernant vos selles ou si vous remarquez des changements importants dans leur apparence, leur odeur ou leur fréquence, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé. Votre médecin pourra évaluer vos symptômes, poser un diagnostic précis et vous recommander un traitement approprié si nécessaire.

A retenir

Vos selles peuvent en dire long sur votre santé. En prêtant attention à leur odeur, leur consistance, leur couleur et leur fréquence, vous pouvez détecter d’éventuels problèmes de santé sous-jacents. Il est important de rester à l’écoute de votre corps et de consulter un professionnel de la santé en cas de préoccupations. Prenez soin de votre santé digestive et de votre bien-être global en prenant soin de vos selles.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi