11 Faits fascinants sur la température du corps

Vous pensez connaître la température corporelle moyenne « normale » ? La température à laquelle vous avez la fièvre ? Cet article sur la température va vous surprendre. Votre température corporelle peut révéler beaucoup de choses sur votre santé. La température corporelle est l’un des quatre principaux signes vitaux que les médecins examinent. Une infection peut provoquer de la fièvre, mais votre température corporelle fluctue également en fonction de votre âge, de votre sexe, et même lorsque vous mentez. Voici ce qu’il faut savoir sur la température corporelle normale, les fièvres et les autres facteurs qui influent sur la chaleur corporelle.

1 Qu’est-ce qui est considéré comme une température corporelle normale ?

La température corporelle normale moyenne est généralement considérée comme étant de 37 degrés C. Mais la température corporelle « normale » peut aller de 36,8 degrés C à 37,2 degrés C. Ce qui est normal pour vous peut être un peu plus élevé ou plus bas que la température corporelle moyenne.

Votre corps est toujours en train d’adapter sa température en réponse aux conditions environnementales. Par exemple, votre température corporelle augmente lorsque vous faites de l’exercice. Et si vous vérifiez votre température avec un thermomètre, vous verrez qu’elle est plus élevée en fin d’après-midi et en soirée qu’à la première heure du matin lorsque vous vous levez.

Les bébés et les jeunes enfants ont une température corporelle plus élevée que les enfants plus âgés et les adultes. En effet, la surface de leur corps est plus grande par rapport à leur poids. Leur métabolisme est donc plus actif. Les nouveau-nés ont généralement une température corporelle moyenne de 37,5degrés C.

2 Qu’est-ce qu’une fièvre ?

La fièvre est une augmentation temporaire de la température corporelle, souvent due à une maladie. Une température rectale, auriculaire ou des artères temporales (front) de 38 degrés ou plus indique généralement une fièvre. Les fièvres disparaissent généralement en quelques jours. Si vous avez de la fièvre, vous pouvez également présenter les symptômes suivants :

Frissons
Transpiration
Maux de tête
Douleurs musculaires
Perte d’appétit
Irritabilité
Déshydratation
Faiblesse générale

Pour les adultes, une température corporelle de 39,4 degrés C ou plus peut être une source d’inquiétude. Elle justifie un appel à votre médecin.

Pour les nourrissons et les jeunes enfants, une température à peine plus élevée que d’habitude pourrait être le signe d’une infection grave. Appelez votre médecin si votre enfant a moins de 3 mois et a une température rectale de 38 degrés C ou plus. De même si, entre 3 et 6 mois, il a une température rectale allant jusqu’à 38,8 degrés C et semble irritable ou léthargique. Si votre enfant a deux ans ou plus, appelez votre médecin s’il a de la fièvre qui dure plus de trois jours ou s’il ne semble pas réagir.

3 La fièvre peut vous aider à lutter contre une infection

La plupart des gens s’inquiètent de la fièvre. Mais elle est en fait utile. Divers médicaments en vente libre peuvent faire baisser la fièvre, comme de l’ibuprofène. Mais il est parfois préférable de ne pas les traiter. En effet, la fièvre semble jouer un rôle important en aidant l’organisme à combattre les infections.

4 Quelle température corporelle faut-il surveiller avec le coronavirus ?

La fièvre est l’un des symptômes du COVID-19. Une température corporelle basse n’est pas un symptôme de COVID-19.

Si vous pensez avoir été exposé au nouveau coronavirus, prenez votre température deux fois par jour pour voir si vous avez de la fièvre. Vous avez de la fièvre à partir d’une température de 38 degrés C. Si vous avez un enfant de moins de 4 ans, utilisez un thermomètre d’oreille pour prendre sa température. Si la température sous les aisselles de votre enfant est de 37,4 degrés C ou plus, il a de la fièvre. La plupart des personnes atteintes de COVID-19 ont une fièvre et des symptômes légers et peuvent se rétablir chez elles.

5 Les personnes âgées ont une température plus basse

S’il vous semble que vous avez toujours froid, même pendant les jours chauds de l’été, cela pourrait être votre âge. Des études montrent qu’en vieillissant, la température moyenne de notre corps diminue légèrement. Une étude publiée dans le Journal of Clinical Nursing, qui a mesuré la température corporelle de 133 résidents de maisons de retraite, a révélé que la température corporelle était inférieure à la moyenne chez les personnes âgées de 65 à 74 ans. Elle était encore plus basse chez les personnes âgées de 75 à 84 ans. elle était encore plus basse chez les personnes âgées de plus de 85 ans. Certaines avaient une température corporelle basse de 34,2 degrés C dans des circonstances normales. Il est important de le savoir, car les personnes âgées peuvent en fait avoir de la fièvre à des températures plus basses que les adultes plus jeunes.

6 Les hommes et les femmes ont des températures corporelles différentes

Dans une étude publiée dans le Lancet, des chercheurs de l’université de l’Utah à Salt Lake City ont découvert que la température corporelle centrale des femmes est, en moyenne, de 0,3 degré supérieure à celle des hommes (36,5 contre 36,2). Mais Les mains des femmes sont en moyenne plus froides que celles des hommes.

7 Un chapeau peut ne pas suffire pour vous aider à conserver votre chaleur corporelle

On a tous déjà entendu dire que porter un chapeau quand il fait froid dehors car une part importante de la chaleur corporelle se perd par la tête ? Il s’avère que ses conseils ne sont peut-être pas tout à fait justes, selon un article publié dans la revue médicale BMJ. Des études ont montré que votre tête n’a rien d’unique en ce qui concerne la perte de chaleur. Toute partie de votre corps qui n’est pas couverte perd de la chaleur et réduit proportionnellement votre température corporelle centrale.

8 Mentir peut faire changer votre température

Les mensonges ne font pas grossir le nez, mais le rendent plus froid. En référence avec l’histoire des enfants, des chercheurs de l’université de Grenade en Espagne ont baptisé leurs découvertes « l’effet Pinocchio ». Dans une étude publiée en avril 2018 dans le Journal of Investigative Psychology and Offender Profiling, ils ont utilisé l’imagerie thermique pour démontrer que l’anxiété provoquée par un mensonge fait baisser la température du nez et augmenter celle des zones autour du front.

9 Le piment rouge entraîne une augmentation de la température corporelle

Vous aimez la nourriture épicée ? Cela peut augmenter votre température corporelle et votre métabolisme. Une étude publiée dans Physiology and Behavior a étudié des participants qui ajoutaient environ 1 gramme de piment rouge à leur nourriture. Leur température corporelle centrale a augmenté, mais leur température cutanée a baissé. Les auteurs de l’étude émettent l’hypothèse que cette augmentation de la production de chaleur, associée à une diminution des sensations d’appétit, démontre un bénéfice potentiel de la consommation de piment rouge dans la perte de poids. En particulier pour les personnes qui ne mangent pas habituellement d’aliments épicés.

10 Un cœur froid peut protéger votre cerveau

L’hypothermie thérapeutique est un type de traitement parfois utilisé pour les personnes qui font un arrêt cardiaque (lorsque le cœur cesse soudainement de battre). Une fois que le cœur recommence à battre, les médecins utilisent des dispositifs de refroidissement pour abaisser la température corporelle du patient jusqu’à environ 31,6 ou 33,8 degrés C. L’abaissement de la température corporelle juste après l’arrêt cardiaque peut réduire les dommages au cerveau et augmenter les chances de rétablissement de la personne.

Sources

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK534875/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3022968/

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/jip.1505

https://scholarworks.iupui.edu/bitstream/handle/1805/4262/vreeman-2008-festive.pdf?sequence=1

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2805%2978875-9/fulltext