10 parties des fruits et légumes que vous ne saviez pas que vous pouviez manger

il y a beaucoup de parties de fruits et légumes en parfait état que nous découpons et jetons sans raison, alors qu'ils sont comestibles.

Les régimes à base de plantes continuent de faire fureur, et pour une bonne raison. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ils présentent de nombreux avantages pour la santé et sont généralement meilleurs pour la planète que les régimes à forte teneur en viande. Mais il y a un domaine où les amateurs de fruits et légumes pourraient prendre exemple sur les carnivores : la réduction du gaspillage alimentaire.

Environ 30 à 40 % de l’approvisionnement alimentaire national est gaspillé. Si l’on y réfléchit, il y a beaucoup de parties de fruits et légumes en parfait état que nous découpons et jetons sans raison. Bien sûr, vous pourriez les composter, mais beaucoup d’entre elles peuvent être consommées sans danger. Adoptez le style de consommation « de la tige à la racine » et vous réduirez le gaspillage alimentaire, économiserez de l’argent et découvrirez peut-être même une nouvelle partie préférée d’un aliment familier dont vous ne soupçonniez pas la comestibilité.

Voici 10 façons de commencer.

1 Feuilles de betterave

Habituellement, vous achetez des betteraves pour leur partie bulbeuse, le légume-racine rouge et sucré. Mais les feuilles vertes de betteraves fraîches sont tout aussi délicieuses. Elles apportent également leurs propres avantages pour la santé. Les feuilles de betterave contiennent plus de protéines et de fibres que la betterave seule. Vous pouvez utiliser les feuilles de betterave comme n’importe quelle autre feuille verte, ou essayer de les faire sauter. Faites chauffer l’huile d’olive et l’ail dans une poêle et ajoutez les feuilles de betterave hachées. Faites-les cuire jusqu’à ce qu’elles soient flétries et tendres. Garnissez de quartiers de betteraves rôties, de vinaigre balsamique et de fromage de chèvre émietté pour un festin de betteraves sur betteraves.

2 Verts de poireaux

Si vous avez déjà fait une recette avec des poireaux, vous avez probablement vu le mode de préparation « parties blanches et vert clair seulement ». Mais quel est le problème avec les parties vertes plus foncées ? Absolument rien. Cette partie du poireau a été rejetée pour des raisons esthétiques. Elles sont parfois abîmées et n’ont pas l’air très appétissantes. Mais il suffit de retirer la couche extérieure et de la nettoyer soigneusement. Ensuite, vous pouvez l’utiliser fondamentalement comme la partie blanche.

3 Fanes de carottes

Les carottes ensachées au supermarché ne sont généralement pas accompagnées de leurs fanes vertes, mais les carottes des marchés de producteurs le sont souvent. Ces fanes sont parfaitement comestibles, même si elles n’ont pas vraiment le goût de la carotte. C’est plutôt comme du persil au goût de terre. Vous pouvez en faire une garniture.
Vous pouvez hacher finement les fanes et couvrez-les d’un mélange d’huile d’olive et de vinaigre de vin rouge. Ajoutez beaucoup d’ail haché et de flocons de piment rouge selon votre goût. Vous obtenez un condiment riche et savoureux dont vous pouvez mangerez trempant les légumes ou le pain.

4 Tiges et feuilles de brocoli

Les fleurons reçoivent tout l’amour, mais la tige de brocoli est en fait encore plus délicieuse. Il suffit d’éplucher la couche extérieure coriace de la tige. La chair qui se trouve en dessous peut être utilisée comme le brocoli. Et les feuilles sont un trésor caché si vous tombez dessus. Elles sont comme les choux, mais avec une saveur plus douce. Elles ont besoin d’un peu de cuisson. Vous pouvez également les transformer en chips comme vous le feriez avec du chou frisé : Filmez légèrement les feuilles avec de l’huile d’olive et disposez-les sur une plaque, puis faites-les cuire dans un four chaud ou une friteuse à air jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. Pour faire des tiges de brocoli rôties, coupez la tige en rondelles et mélangez-les avec de l’huile d’olive et du parmesan râpé. Disposez-les sur une plaque à pâtisserie et faites-les rôtir à 200° jusqu’à ce qu’elles soient tendres, environ 15 à 20 minutes.

5 Peaux de bananes

C’est vrai : vous pouvez même manger vos peaux de bananes. Et vous devriez probablement le faire : Les composés phénoliques présents dans les peaux de banane sont riches en composés antioxydants et antimicrobiens, selon une étude publiée dans le Journal of Functional Foods en janvier 2018. Bien que certains chefs aient déjà transformé les peaux de banane en barbecue végétalien, vous voudrez probablement commencer par en ajouter un peu à vos smoothies. Il suffit de hacher la moitié de la peau d’une banane très mûre et de l’ajouter au mélangeur avec vos autres ingrédients préférés.

6 Pelures de pommes de terre

Il y a tellement de fibres dans la peau des pommes de terre. Lorsque vous épluchez vos pommes de terre, par exemple, lorsque vous voulez une purée de pommes de terre, il vous restera les peaux. Bonne nouvelle : vous pouvez quand même les manger. Pour faire des pelures de pommes de terre rôties, mélangez les pelures avec de l’huile d’olive et les assaisonnements de votre choix (le paprika est particulièrement bon). Étalez-les sur une plaque à pâtisserie et faites-les rôtir au four à 200° pendant 15 minutes.

7 Pelures de pastèques

Les écorces de pastèque ont un goût qui ressemble à un croisement entre le melon et le concombre. Faites le cuire. Cela le rend vraiment soyeuse. Faites un sauté de pastèque en chauffant de l’huile dans un wok. Ajoutez l’ail, le gingembre et les oignons et mélangez-les jusqu’à ce qu’ils soient parfumés. Ajoutez l’écorce de pastèque et poursuivez la cuisson jusqu’à ce qu’elle soit tendre. Servez sur du riz avec de la sauce soja, de l’huile de sésame et de l’huile de piment.

8 Tiges de chou frisé

Beaucoup de gens aiment le chou frisé. Mais les amateurs de tiges de chou frisé ? Ils sont rares. La plupart des cuisiniers amateurs coupent les tiges coriaces et les jettent ou les compostent. C’est dommage, car les tiges de chou frisé sont absolument parfaites pour le pesto. Vous pouvez ajouter d’autres herbes ou des légumes verts feuillus ou ne faire qu’une version avec des tiges de chou frisé. C’est une recette très flexible.  Pour faire du pesto de tiges de chou frisé, hachez les tiges et mettez-les dans un robot culinaire avec une poignée de pignons de pin, une ou deux gousses d’ail, du parmesan râpé et une bonne dose d’huile d’olive. Réduisez le mélange en purée jusqu’à obtenir une pâte. (Lorsque vous le mélangez avec vos pâtes, utilisez un peu du liquide de cuisson des pâtes pour le détendre et obtenir la consistance souhaitée).

9 Noyaux de pomme

Vous êtes peut-être en train de jeter le probiotique le plus puissant de votre réfrigérateur. Dans une étude publiée en juillet 2019 dans la revue Frontiers in Microbiology, des chercheurs ont découvert que les pommes contiennent environ 100 millions de bactéries, dont la plupart sont bénéfiques, et que 90 % d’entre elles se trouvent dans le cœur de la pomme. Le cœur est peut-être un peu plus dur que le reste de la pomme, mais il est entièrement comestible.

Vous avez peut-être entendu dire que les pépins de pomme sont toxiques. Bien qu’ils contiennent une toxine appelée amygdaline, qui peut se transformer en cyanure d’hydrogène, il faudrait consommer 80 pépins ou plus à la fois pour s’empoisonner, comme l’ont montré des recherches antérieures. Mais si vous voulez être très prudent, n’hésitez pas à enlever les graines et à les planter.

10 Peau d’oignon

Les pelures d’oignon jaune donnent une couleur et une saveur merveilleuses au bouillon de légumes fait maison. Au lieu de les jeter, mettez-les dans un sac de congélation avec d’autres déchets de légumes qui conviennent au bouillon : épluchures de brocoli, cosses de pois, pointes d’asperges et tiges de champignons. Lorsque votre sac est plein, transférez les restes dans une casserole, couvrez d’eau et laissez mijoter pendant une heure avant de les filtrer et de les conserver au réfrigérateur ou au congélateur pour une utilisation ultérieure dans des soupes et des ragoûts.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -