Bien être

10 douleurs à soulager avec une bouillotte

Très utile pour se tenir au chaud, la bouillotte est aussi un excellent allié contre bon nombre de douleurs. Elle atténue celles-ci et aide à détendre les muscles contractés. Voici ci-dessous quelques maux que la bouillotte permet de soulager grâce à la chaleur qu’elle dégage.

Soulager un mal de dos grâce à une bouillotte

La bouillotte, par la chaleur qu’elle dégage, soulage les cervicales endolories et atténue les tensions musculaires. En effet, il est scientifiquement prouvé que la chaleur dilate les vaisseaux sanguins, entraînant ainsi une augmentation de la circulation du sang. Cela favorise l’oxygénation des tissus et la diminution des tensions au niveau des muscles, en l’occurrence ceux du dos. C’est donc une solution entièrement naturelle pour venir à bout d’une lombalgie. Pour trouver une bouillotte adaptée à vos besoins, renseignez-vous sur pause-bouillotte.com ou sur d’autres sites web spécialisés qui proposent cet accessoire sous ses différentes formes : bouillottes peluches, bouillottes électriques, bouillottes micro-ondes…

Les torticolis

Le torticolis (en latin tortum collum) est une affection bénigne très douloureuse. Il s’agit d’une contraction des muscles du cou qui empêche la personne touchée de maintenir droite sa tête. Il résulte généralement d’une mauvaise posture pendant le sommeil, mais peut aussi survenir suite à un effort qui a provoqué une distension des muscles.

Pour être soulagé de cette douleur, la chaleur est très utile. L’application de la bouillotte sur la partie douloureuse favorise une décontraction musculaire au niveau local. Par ailleurs, la chaleur permet de brouiller le message nerveux de douleur envoyé vers le cerveau. Cela contribue également à atténuer l’inconfort.

Les céphalées de tension

Les céphalées de tension sont généralement dues au stress, à la fatigue et à des traumatismes touchant au cou ou à la nuque. Elles se manifestent par une sensation de pression au niveau de la tête. Ces céphalées peuvent être soulagées par l’action de la chaleur produite par la bouillotte. La chaleur de la bouillotte posée sur la nuque aide à dénouer les tensions au niveau des muscles de la base de la tête.

Dans le cas d’une migraine, il faut plutôt appliquer une bouillotte froide sur le front. Celle-ci, grâce au froid dégagé, permettra une vasoconstriction pour une atténuation des symptômes.

Les douleurs articulaires (arthrose, arthrite)

La raideur et la sensibilité des articulations peuvent être à l’origine d’importantes douleurs. En effet, elles sont liées à des inflammations qui touchent les terminaisons nerveuses situées au niveau des articulations. Une solution naturelle et efficace pour atténuer ces douleurs est d’appliquer sur les parties touchées une bouillotte chaude. Cette dernière soulage la raideur et la sensibilité. Lorsque les douleurs sont trop aiguës, il faut au contraire appliquer du froid pour un résultat rapide et efficace.

Les maux de ventre

La chaleur que dégage la bouillotte est capable de calmer les spasmes du côlon. Grâce à ses propriétés antispasmodiques, elle permet d’atténuer les douleurs provoquées par un côlon irritable. La chaleur de la bouillotte aide à détendre et décontracter l’abdomen.

Les troubles de la digestion

En cas d’indigestion, la bouillotte peut être placée au niveau du foie, à droite en dessous des côtes. À cet emplacement, la chaleur favorise la production de la bile dont le rôle est d’émulsionner les lipides et de lubrifier les selles. La digestion est donc facilitée.

Les règles douloureuses

Les douleurs menstruelles peuvent se présenter comme des crampes au bas ventre, des douleurs lombaires, des maux de tête, de ventre et même des nausées. Il est possible d’apaiser ces douleurs avec la chaleur qu’apporte la bouillotte. Celle-ci détend les muscles contractés au niveau du bas ventre et agit comme un antalgique.

Les douleurs inflammatoires (tendinite, entorse, claquage)

Suite à un accident ou un traumatisme, une inflammation très douloureuse peut prendre naissance au niveau de vos tendons. Dans ce cas, la chaleur apportée par une bouillotte peut être utile pour réduire la sensation de douleur en attendant qu’une solution durable puisse être trouvée. Elle aide notamment les zones enflammées à se détendre.

Les douleurs mécaniques

Les douleurs mécaniques sont des douleurs qu’on ne ressent pas au repos, mais qui surviennent lors des mouvements. Pour être soulagé, appliquez la bouillotte chaude sur la partie douloureuse pendant une trentaine de minutes. La chaleur pourra assouplir la zone et faciliter la circulation sanguine afin de réduire votre souffrance lors des mouvements.

Les coliques chez le nourrisson

En dehors de son utilité pour tenir les bébés au chaud la nuit, la bouillotte peut soulager leurs coliques. En effet, la chaleur qu’elle produit aide à détendre les muscles fragiles et très sensibles des nourrissons. Elle prévient également la surproduction de gaz intestinaux ainsi que les ballonnements.

Quelques informations pratiques à propos de la bouillotte

Afin d’utiliser votre bouillotte efficacement, vous devez connaître certaines informations utiles.

Comment utiliser la bouillotte ?

L’usage de la bouillotte nécessite certaines précautions. Tout d’abord, avant d’utiliser une bouillotte, assurez-vous qu’elle ne présente aucune fissure par laquelle l’eau chaude pourrait fuir. Le récipient doit être rempli aux deux tiers de sa capacité totale avec de l’eau non bouillante (à 40 °C). Cela est très important pour éviter les blessures.

Par ailleurs, la bouillotte ne doit pas être directement appliquée sur la peau. Mettez-la de préférence dans une serviette ou une housse adaptée. Elle ne doit également pas rester plus de 30 min sur la zone douloureuse. Enfin, évitez de vous endormir avec la bouillotte.

Dans quels cas la bouillotte est-elle contre-indiquée ?

Malgré les atouts de la bouillotte pour l’atténuation de la douleur, il ne faut surtout pas l’utiliser dans les situations suivantes :

  • Infection ou lésion infectée (la chaleur risque d’aggraver la situation et d’étendre l’infection)
  • Peau sensible ou affection cutanée (il y a un risque considérable de brûlure)
  • Insuffisance veineuse (il y a un risque élevé de formation de caillots sanguins)
  • Flux abondant lors des règles (il y a un risque de dilation des vaisseaux et de saignement plus abondant)
  • Blessure ou plaie ouverte
  • Ulcère ou hépatite (l’interdiction concerne la région abdominale)

De plus, il faut éviter d’appliquer la bouillotte sur la tête ou sur le cœur. Cela peut entraîner des complications.

En définitive, la bouillotte est un antalgique naturel qui permet d’atténuer ou de rendre plus supportables certaines douleurs du quotidien. Même si elle est utilisée le plus souvent pour distiller de la chaleur, elle peut également être utilisée pour l’application du froid sur une zone douloureuse.

Articles similaires