10 choses incroyables que votre médecin ne vous dira pas sur la mort

Voici ce que la science a découvert jusqu’à présent sur ce qui se passe au moment de mourrir. La mort est un sujet que beaucoup de gens n’aiment pas aborder. Mais c’est une partie de la vie à laquelle nous devrons tous faire face. Parfois, plus vous en savez sur un sujet donné, moins il vous effraie. Voici dix choses qui vont vous surprendre sur la mort.

1.Les signes que la mort vient nous prendre

Il existe de nombreuses causes de décès, dont beaucoup sont instantanées. Pour les personnes qui savent que la mort approche, que ce soit par la maladie ou la vieillesse, il y a certains signes. Ces signes comprennent un ralentissement de la respiration, un affaiblissement du rythme cardiaque et un changement de couleur.

En général, dans la période précédant la mort, la personne devient pâle à cause d’une baisse de la pression sanguine. Les doigts peuvent devenir froids ou bleus. Si vous sentez le pouls, il sera faible, puis la respiration devient irrégulière. C’est un signe que les choses sont assez inquiétantes.

2. Lorsque la respiration ralentit, la mort est probablement proche

Il peut y avoir des intervalles entre les respirations où il semble que la personne ait arrêté de respirer pendant 15 à 20 secondes. Les proches des mourants s’inquiètent souvent à ce stade. C’est une partie normale du processus de mort.

3. Il y a deux étapes de la mort

La première étape, connue sous le nom de mort clinique, survient lorsque le cœur d’une personne cesse de battre. La deuxième étape arrive environ quatre à six minutes plus tard. Les cellules du cerveau commencent à mourir à cause de la perte d’oxygène et la mort biologique se produit.

4. La réanimation peut être possible pendant la mort clinique

Mais elle n’est pas possible en cas de mort biologique. Cependant, les médecins peuvent être en mesure de retarder la mort biologique en refroidissant le corps. Ce qui allonge la fenêtre pour une éventuelle réanimation. La noyade ou le processus de mort dans un environnement plus froid peut également retarder la mort biologique. »Plus le corps est froid, plus le taux métabolique est lent, donc vous utilisez l’oxygène plus lentement et cette fenêtre peut être plus longue.

5. L’ouïe peut être le dernier sens que l’on perd

Bien que cela n’ait pas été prouvé scientifiquement, il est largement admis que l’audition est le dernier des sens perdus avant la mort. C’est le sens le plus passif. Lorsque la mort semble imminente, on peut toujours parler et partager ses dernières pensées avec ses proches. Car même si la tension artérielle baisse et qu’ils s’éteignent, ils peuvent entendre ce que nous disons.

6. Le corps se vide

Lorsque nous sommes en vie, notre cerveau envoie constamment des signaux pour indiquer aux différentes parties de notre corps ce qu’il faut faire. À la mort, ces signaux s’arrêtent. Nos muscles se détendent pour la plupart. Le col de la vessie et le sphincter sont dans un état constant de contraction, donc quand il n’y a plus de signaux neuronaux vers la vessie ou les intestins, ils se détendent. Il n’est donc pas rare que juste après la mort, l’urine sorte ou que quelqu’un défèque.

7. La morphine n’est pas utilisée pour faire mourrir

Une fausse idée assez répandue est que la morphine est donnée aux patients pour les aider à mourir. Cela est très éloigné de la vérité. Le suicide assisté par un médecin n’est pas légal en France. La morphine n’est pas donnée pour aider à accélérer la fin.

La morphine aide à soulager les douleurs, parfois terribles, de certaines maladies en phase terminale et soulage aussi la sensation de manque d’air des patients mourrants. Avec de la morphine, ils respirent alors plus calmement et plus confortablement.

8. L’odeur de la mort survient en 30 minutes

Le cerveau est le premier organe à commencer à se décomposer. Puis d’autres organes suivent. Les bactéries vivantes dans le corps, en particulier dans les intestins, jouent un rôle majeur dans ce processus de décomposition, ou putréfaction. Cette décomposition produit une odeur très puissante. Même en une demi-heure, vous pouvez sentir l’odeur de la mort dans une pièce.

9. Il y a peut-être une explication scientifique à la notion de votre vie qui défile devant vos yeux avant de mourir

Une étude réalisée en 2013 par l’Université du Michigan a montré que les rats mourants présentaient des niveaux élevés d’ondes cérébrales peu après que leur cœur ait cessé de battre. Les chercheurs pensent que cette découverte pourrait avoir des implications pour les humains et peut-être expliquer les expériences de mort imminente que de nombreux survivants d’arrêts cardiaques rapportent.

10. La conscience pourrait bien survivre après la mort

Il existe peu de recherches scientifiques qui nous disent ce qui arrive à l’esprit après la mort. Une étude de 2014 en particulier, pourrait nous éclairer. Des chercheurs de l’Université de Southampton en Angleterre ont examiné plus de 2 000 patients victimes d’un arrêt cardiaque aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Autriche. Parmi ceux qui ont survécu, 140 ont été interrogés sur leur expérience de mort imminente. 39 % ont déclaré avoir ressenti une certaine forme de conscience pendant leur réanimation. Cette prise de conscience comprenait un sentiment de tranquillité et la sensation que le temps ralentissait ou accélérait. Treize pour cent des personnes interrogées ont déclaré avoir senti la séparation de leur corps. 2 % ont rapporté une conscience totale de leur vie après la mort.